Le post-internat

Pour aller plus loin

Chef de clinique en médecine générale, c’est quoi ?


Cette question est d’autant plus pertinente que la création de la filière universitaire de médecine générale est toute récente. En effet, jusqu’à présent, la médecine générale était rattachée à la sous-section de la médecine interne au sein du conseil national des universités (CNU). Ainsi, les enseignants-chercheurs de la discipline n’étaient pas titulaires (comme le sont, par exemple, les PU-PH des services hospitaliers universitaires) mais

« Associés ». Dans le but de reconnaître et valoriser la discipline, et de favoriser une recherche de qualité dans le domaine des soins primaires, la création d’un corps d’enseignants-chercheurs titulaires fut décidée.

La médecine générale est donc en passe de devenir une section à part entière au sein du CNU. Son corps d’enseignants-chercheurs comportera donc des chefs de clinique des universités (CCU), des maîtres de conférences des universités (MCU) et des professeurs d’universités (PU).

Pour revenir à des sujets plus terre à terre, le chef de clinique en médecine générale exerce en premier lieu une activité d’enseignement et de recherche à mi-temps au sein de l’université. Son champ de recherche est d’ailleurs immense, puisque c’est celui de la médecine générale ambulatoire (extrahospitalière). Les sujets possibles sont donc multiples, variés, souvent peu explorés auparavant en France. Il est clair qu’en début de clinicat, priorité est donnée à la recherche sur l’enseignement, ceci afin de se familiariser avec les concepts de la discipline, et, surtout, de se donner le temps d’acquérir les outils nécessaires pour produire des travaux de qualité (master2 plus que recommandé, voire thèse de science si l’on souhaite être maître de conférence).

L’autre mi-temps du chef de clinique de médecine générale, relatif au soin, se fait …en médecine générale évidemment. L’année 2007-2008 étant la première du genre, c’est cette part qui fut la plus difficile à définir

et à encadrer. En effet, le modèle « hospitalo-universitaire » n’a pu évidemment être utilisé comme référence. Le chef de clinique de médecine générale a une activité extrahospitalière, en médecine générale,

de préférence en cabinet. Pour l’instant, le type d’activité est laissé libre, à savoir : remplacement, collaboration, installation, participation à la permanence des soins (garde de médecine générale), etc. Il est certain que la définition de cette activité se fera plus précise dans l’année qui vient.

Voilà un bref aperçu de l’activité d’un chef de clinique de médecine générale aujourd’hui. Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez-pas à venir les poser au DMG…