Le Portfolio, Kesako?

Remplaçant ou med gé installé, tu reçois au cours de ta journée bien chargée, un enfant diabétique. Tu as découvert sa maladie il y a deux semaines et sa mère revient te voir afin d’avoir des consignes sur l’alimentation. Elle a très peur des hypoglycémies.

Des enfants diabétiques, tu n’en vois pas tous les jours, alors tu fais au mieux pour te débrouiller et donner des conseils adaptés. Mais pas vraiment satisfait, tu fais un peu de recherche après ta journée. Tu découvres l’AJD que tu pourrais proposer pour faire de l’éducation thérapeutique, et puis quelques fiches d’alimentation.

Jamais un sans deux, tu te fais une petite fiche sur le régime de l’enfant diabétique, les contacts avec qui tu peux travailler, …

Ça c’est de la formation continue : au milieu de ton activité de médecin, continuer à te former à ce que tu ne connais pas, ce que tu as oublié et te tenir informé des nouveautés. Cette ré-interrogation de ses pratiques, c’est le point commun à tout bon médecin et c’est le principe de la formation qui t’est proposé via le portfolio.

Rien de plus simple, tu vois des patients tous les jours en stage. Que ce soit pour se documenter sur des thérapeutiques, se former en psycho parce que tu te trouves pas performant dans l’interrogatoire des patients dans ce domaine, ou mieux connaître les traitements de la douleur parce que le paracétamol c’est bien mais ça ne soulage pas tout et la morphine ça fait trop peur… Via le portfolio tu valorises tes recherches personnelles et tu fais le point sur les sujets dans lesquels tu dois progresser.

Alors c’est parti, ouvre un journal, raconte la situation qui t’a posé soucis sous forme d’un cas clinique par exemple, fais des recherches et valorises les en laissant une trace écrite, présente les en stage et tu marques quelques points en plus.

Tu assistes à un cours à l’hôpital sur la FA, tu vas lire les dernières reco et tu te fais une fiche sur les trucs à savoir sur l’utilisation des NACO.

 

Bref, le portfolio, ça peut vraiment devenir ton ami si tu en fais un outil pour interroger tes connaissances médicales. Pour toute question, n’hésite pas à contacter le DMG par mail ou pendant les cours.

 

Agnès CORNU
Présidente du SIMBAN

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *